Pourquoi avons-nous fait le choix de la cire de soja ?

Aujourd’hui, c’est la cire de soja qui est à l’honneur dans notre petit fil d’actualité !

Il est vrai que l’on trouve nombre de bougies parfumées un peu partout : dans n’importe quelle grande surface, dans des boutiques de décoration, sur des marchés, sur internet bien sûr.

Et même dans les bazars !

Elles foisonnent à tous les tarifs, modiques comme exorbitants, et la question du prix d’une bougie, qu’elle soit parfumée, doit également poser question.

Comment expliquer que l’on peut trouver une bougie à 3.50 euros en grande surface ou dans un boui-boui ?

Alors que de « Grandes Marques » explosent le compteur au-delà des 30, 50, 60, 80 euros ?

Dans un cas comme dans l’autre, c’est inquiétant pour le consommateur de bougies.

Inquiétant pour sa santé comme pour celle de son porte-monnaie bien entendu !

Si la bougie achetée est si peu chère… Eh bien appelons un chat un chat !

  • Les bougies d’un même lot sont produites en nombre et par conséquent, de manière industrialisée.
  • Les ingrédients utilisés pour un très grand nombre de bougies produites doivent être le plus économiquement efficaces pour que le producteur s’y retrouve…
  • Lorsque la bougie est annoncée à 35, 40, 50, 60h d’utilisation, c’est que quelque chose d’autre a été ajouté à ce qu’ils appellent de façon très générique leur cire végétale…

Si le tarif d’une bougie parfumée explose le plafond de l’acceptable et s’envole de façon stratosphérique :

  • Le nom de la marque y est pour 80% du prix…
  • Les « Grandes Marques » ne sont pas forcément à l’abri de faire du profit et il est possible qu’elles jouent la carte du premier cas envisagé ci-dessus !
  • CQFD !

Et nous en arrivons donc à la question de la cire utilisée.

Pour qu’une bougie brûle, on peut trouver tout type de cire.

La plus connue est la paraffine.
Elle est d’origine minérale, dérivé du pétrole.
Autant dire qu’elle fleure bon la molécule et l’éco-responsabilité.

Et puis, on trouve des bougies à la cire d’abeilles d’origine animale et des bougies à la cire de palme, qui pour le coup est effectivement végétale quant à elle mais avec les problèmes qu’on lui connaît !

Mais il existe aussi la cire de soja qui est malheureusement bien trop méconnue et que nous avons décidé d’utiliser concernant les bougies que nous produisons.

Les sept avantages de la cire de soja

  • C’est une cire éco-responsable puisqu’elle est tirée de la culture du soja qui n’a besoin d’aucun pesticide ni d’aucun herbicide.
  • De plus, c’est la seule cire 100% biodégradable et qui n’a pas été testé sur nos amis les animaux, ce qui constitue des avantages non négligeables dans la démarche du producteur comme celle des consommateurs.
  • La cire de soja confère à la mèche une meilleure combustion et donne une flamme plus lumineuse, plus scintillante.
  • Elle n’a pas besoin de trop chauffer pour fondre (point de fusion) et par conséquent n’altère pas les parfums avec des températures élevées.
  • Elle n’émet aucune fumée ni substance toxiques.
  • Même si la bougie va creuser au début, toute la cire finira par fondre et laissera un contenant parfaitement vide, sans résidus !
  • Enfin, pas besoin de solvants ou d’autres produits du genre pour nettoyer un contenant qui a accueilli de la cire de soja : de l’eau chaude, un coup de papier absorbant et le tour est joué !

2 comments on “Pourquoi avons-nous fait le choix de la cire de soja ?

  1. Bonsoir !
    Merci beaucoup pour ce petit article très instructif. C’est vrai que les différences de prix entre les bougies font un peu peur et qu’on ne comprend pas toujours le pourquoi du comment. Merci donc pour cet éclairage !
    Perso avant de connaître Rêves et Bougies je ne connaissais pas la cire de soja et c’est une belle découverte, parce que ça fait une cire très belle, crémeuse, lisse et belle à voir comme à toucher. Et je suis très sensible à tout ça.
    Hâte de découvrir le dernier parfum en date, le so british !

    Bonne continuation !

  2. Merci pour ces précisions qui sont très instructives. Je trouve que c’est une bonne chose de nous faire partager toutes les étapes de la fabrication.
    Et je confirme, toute la cire finit par fondre même s’il y en a qui est resté sur le bord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.